Bien fixer le loyer et le montant des charges

Si l’augmentation du loyer en cours de bail est étroitement règlementée, le propriétaire est parfaitement libre de fixer le montant du loyer à l’arrivée du locataire.

Loyer initial et augmentation de loyer

La localisation, la surface ou l’état général sont autant de critères pour définir le montant du loyer d’un bien. Renseignez-vous sur les prix pratiqués dans la zone du bien pour des logements équivalents.

Mais sachez qu’une fois le loyer initial fixé, les augmentations de loyer sont limitées et contrôlées. Il ne peut pas y avoir plus d’une augmentation par an, et celle-ci ne pourra être supérieure à la variation de l’indice de référence des loyers établi par l’INSEE.

Les charges locatives

Votre locataire devra payer des charges locatives en plus du loyer. Les charges locatives regroupent trois types de dépenses principales :

  • Les consommations de la vie courante dans l’immeuble : eau, énergie, ascenseur…
  • L’entretien de l’immeuble : rémunération du personnel, réparations diverses…
  • Les taxes locatives : taxe d’enlèvement des ordures ménagères, taxe de balayage…

Attention aux loyers trop élevés

Un loyer plus cher que les prix du marché risque de décourager des locataires potentiels. Un loyer trop élevé peut en outre augmenter le taux de rotation des locataires.



Devis travaux gratuits