Conseils avant de choisir votre expert en immobilier

Le métier d’Expert en Immobilier est presque aussi ancien que la propriété privée. Ce n’est pas pour autant que ses conditions d’exercice et les méthodes sont immuables, loin s’en faut !
Au XIXè siècle, l’Expert en Immobilier était d’abord un technicien du bâtiment. Au XXè siècle, les évolutions législatives et réglementaires ont conduit l’expert à devenir en plus un économiste, un juriste, un fiscaliste appréciant l’incidence sur la valeur des règles d’urbanisme, de la législation des loyers, de la fiscalité, de l’environnement économique général, etc …
A partir de 1990, la profonde crise de l’immobilier avant sa convalescence puis son rétablissement à la fin de la décennie, ont amené des changements profonds du métier d’expert en immobilier. La profession n’est pas encore réglementée. Elle le souhaite pourtant. Des projets de réglementation de la profession sont à l’étude. Pour l’heure, cela veut dire que certains s’engagent dans cette profession sans expérience ou qualification reconnue ne permettant pas une aide précieuse à leurs mandants.

Aussi, pour choisir votre Expert en Immobilier, n’hésitez pas à lui demander :

  • Son attestation en Responsabilité Civile Professionnelle établie par une Cie d’assurances connue (pour la légalité de certaines évaluations ou diagnostics et vous couvrir en cas de litiges).
  • Son âge (pour l’expérience).
  • Ses certificats professionnels ou diplômes (formation).
  • Le type de matériel d’analyse pour les diagnostics techniques par exemple.
  • Les références de ses clients (s’il a des clients institutionnels depuis longtemps : il est reconnu).
  • Les coordonnées de son adhésion à une Chambre d’Experts ou Certifications de Compétence …
  • Le détail complet de la mission que vous envisagez lui confier.
  • Un exemple de rapport d’expertise.

Sa rémunération ne doit pas être à la commission ou au pourcentage. Il doit facturer à l’heure + ses frais quelque soit l’importance économique des enjeux. Après évaluation du temps passé, il pourra forfaitiser son tarif. Ne vous laissez pas allécher par un tarif trop bas, celui-ci cacherait forcément un vice (peu d’expérience, peu de clients, pas ou peu de compétence, mission bâclée).

Ayez un entretien téléphonique avec celui qui effectuera personnellement la mission pour vérifier son bon sens, son esprit ouvert et goût du détail, en veille permanente sur tout ce qui touche à l’immobilier et au bâtiment.

En cas de commande, faîtes vous établir obligatoirement une lettre de mission détaillée précisant :

  • Les coordonnées de son établissement et de son assurance.
  • La désignation de la mission.
  • Le délai de la mission.
  • Le tarif et conditions de paiement.

Une grande majorité des Experts répondent à ces recommandations. Comme dans tous les métiers, seule une petite minorité ne sont pas dignes de cette profession.



Devis travaux gratuits